Village de pêcheurs médiéval, devenu station balnéaire dans la seconde moitié du 18ème siècle, Brighton, East Sussex, a conservé une empreinte tenace du passé et dégage un charme particulier, à la fois branché et suranné, où le kitsch le dispute à un snobisme démodé.
Brighton ou London by the sea
Village de pêcheurs médiéval, devenu station balnéaire dans la seconde moitié du 18ème siècle, Brighton, East Sussex, a conservé une empreinte tenace du passé et dégage un charme particulier, à la fois branché et suranné, où le kitsch le dispute à un snobisme démodé.

« Aucune ville avant-guerre, pas plus Londres que Paris ou Oxford, n'exerçait sur moi une telle emprise sentimentale » écrit Graham Green, auteur en 1938 de « Brighton Rock », un premier roman (noir) sur des bandes rivales(1).

Aujourd'hui, Brighton est l'une des destinations favorites des londoniens en quête de grand air marin, de ballades sur la plage ou de shopping trendy dans le vieux quartier des « lanes », aux façades colorées. La ville attire les amateurs de bière, de brocantes, de musique et de manèges. Riche en styles architecturaux datant des époques Régence, victorienne et edwardienne, très généreuse en bars et en cafés, considérée par certains comme la capitale gay du Royaume-Uni, Brighton abrite une très large communauté d'artistes, de créatifs et autres « makers » ; la scène musicale et artistique y est très active, et le clubbing réputé à l'international !


Sa jetée
Structure victorienne en bois, longue de 525 mètres et inaugurée en 1899, la jetée de Brighton, ou Brighton Palace Pier, héberge un parc d'attractions au bout de la promenade : manèges « rétros », montagnes russes, jeux d'arcades, train fantôme, fish and chips, donuts, musique... (l'entrée est gratuite).

Ses plages
La plage de Brighton se couvre de monde dès les premiers rayons de soleil printaniers... jusqu'à leur disparition. Galets, eau froide et coups de soleil à perte de vue... L'ambiance est sympathique, plutôt familiale et populaire. Attention aux mouettes voleuses de sandwichs !
La plage de Hove, avec ses cabanes de plage colorées, est plus tranquille. On l'atteint en longeant la mer vers l'Ouest depuis le Brighton Pier. L'occasion de découvrir en cours de route le tout nouveau « i360 », à l'entrée des ruines du West Pier (l'autre digue de Brighton, détruite par un incendie en 2003), sorte de mât en acier d'une hauteur de 162 mètres, conçu par les architectes du London Eye, David Marks et Julia Barfield, et inauguré en août 2016. Cette très fine tour est cerclée d'une cabine en verre pouvant accueillir jusqu'à 200 personnes et qui glisse doucement de la base au sommet, offrant une vue imprenable sur 42 kilomètres à la ronde.


Le Royal Pavilion
Sorte de fantaisie architecturale, au style anglo-indien-arabe-chinois, orné de coupoles et de minarets, ce palais extravagant a été achevé en 1823 par John Nash pour servir de résidence d'été au roi George IV. Débordant de luxe, voué à la fête, le Royal Pavilion recelait de nombreux passages secrets (empruntés notamment par les maîtresses du souverain).

Ses festivals
Mai est le mois des festivals à Brighton-Hove :
Brighton's Festival (du 5 au 27 mai 2018)
Une des manifestations artistiques les plus importantes d'Europe, organisée cette année par l'artiste écossais David Shrigley.
Site web : brightonfestival.org

Brighton Fringe (du 4 mai au 3 juin 2018)
Des centaines de performances de théâtre, comédie, danse, cabaret.
Site web : www.brightonfringe.org

The Great Escape (du 17 au 19 mai 2018)
Festival international des nouvelles musiques présentant plus de 400 artistes émergents du monde entier.
Site web : greatescapefestival.com

Artists Open Houses (les week-ends de mai 2018)
Artistes et créateurs ouvrent leur atelier et exposent leurs œuvres au public.
Site web : aoh.org.uk

(1)In les Les Chemins de l'évasion (1980)